Pute

« Prostitué(e) » en argot, du latin « putidus » : qui sent mauvais, puant, infect, corrompu… Dès le XII°siècle le terme est à la source d’innombrables déclinaisons, de putain à patine, de putage à putaniser, toutes destinées à avilir et exclure la prostituée du champ social qui la méprise.

« retour au lexique