Thérapie conjugale

Terme démodé à double titre : la notion de guérison médicale des souffrances de la conjugalité est une illusion – « guérir » du mauvais choix* du partenaire, de la lâcheté, du dégoût* ou du mensonge* ?… – par ailleurs, le couple marié ne représente désormais qu’un des modes minoritaire de « contrat » de cohabitation sexuellement assistée.

Sexothérapie

Assistance éducative, droit de regard critique sur la vie quotidienne, majoration du « potentiel » érotique, sont les trois principes d’écoute et d’accompagnement qui définissent l’approche globale du sexologue. La prise en compte de l’organicité* est dévolue aux praticiens spécialistes des lésions en cause. La position médiane, psychosomatique*, qui consiste à « jouer au docteur » et à intervenir sur la question de la jouissance, est une arnaque.

« retour au lexique