Maison close

Etablissement de prostitution dont la « clôture » est assurée par la violence et les chantages des tenanciers et des proxénètes, afin d’empêcher l’évasion des « pensionnaires ». A cette résidence forcée s’ajoute l’enfermement moral de la « fiche » : mises en « cartes » les femmes sont harcelées par la police et les autorités sanitaires. La prohibition Les lois qui s’appliquent à la prostitution au XIX° siècle en Europe ne régissent que le contrôle des maladies vénériennes. Le courant abolitionniste de la « traite des blanches » qui s’engage dès 1902 à une échelle internationale, aboutira en France métropolitaine à la loi Marthe Richard du 11 avril 1946, qui ordonne la fermeture immédiate des bordels, et le 2 décembre 1949 à la Convention de l’ONU, condamnant « l’exploitation de la prostitution d’autrui ».

« retour au lexique