Corps caverneux

Chez l’homme, il s’agit des deux cylindres de tissu érectile qui constituent l’essentiel de la masse de la verge. Solidement fixés à l’os du pubis il se soudent à la base du sexe et se prolongent accolés jusqu’au gland. Ils ménagent à leur face inférieure une gouttière où chemine le corps spongieux. Chez la femme, deux petits corps graciles et en arc de cercle constituent le « genou » et le gland du clitoris. Leur excitation ne déclenche qu’une intumescence sans véritable érection. Coudure de verge La verge en érection n’est jamais parfaitement rectiligne, son incurvation peut ramener le gland vers l’abdomen, ou faire un angle de côté. Les débutants et les timides se le reprochent mais les indications chirurgicales sont exceptionnelles.

« retour au lexique